Les savants fous au pouvoir

La littérature, la BD et le cinéma ne sont pas avares de ces personnages de savants fous qui sont prêts à tout pour assouvir leur désir de toute-puissance : greffes de cerveaux sur des robots, manipulations génétiques en tous genres, création d’êtres hybrides dotés de super-pouvoirs, clonages, etc. Le plus souvent cela se termine dans une sorte d’apocalypse qui emporte savants et créatures avant que le monde ne retrouve la paix, non sans avoir à faire le deuil des nombreuses victimes emportées par la tourmente et à reconstruire ce qui aura été détruit au passage. L’histoire nous a également montré que ces savants fous pouvaient donner libre cours à leurs délires en étant enrôlés par des régimes totalitaires, notamment dans une perspective de purification ethnique. C’est d’ailleurs ce que l’on constate actuellement avec la mise en œuvre d’une politique génocidaire d’un type nouveau par le régime communiste chinois à l’encontre des Ouïgours…

Dans nos sociétés démocratiques et libérales, les savants fous ont compris qu’il fallait passer par d’autres canaux. Et le lobbying autant que l’entrisme font désormais partie de leurs techniques pour rallier à leurs causes des politiques tétanisés à l’idée de paraître ringards. C’est ce qui se produit aujourd’hui en France avec la révision des lois de bioéthique. Il aura suffi qu’un député, médecin de son état, parle « d’urgence sanitaire » au sujet du projet de « PMA pour toutes » pour que le pouvoir exécutif se soumette et que reviennent à l’ordre du jour des techniques que l’on croyait écartées lors de la première lecture du texte au Parlement.

Le député Jean-Louis Touraine est de ceux-là. Alors même que les yeux des politiques et du corps médical étaient tournés vers les courbes de la pandémie de COVID 19, il a, en catimini et avec la commission spéciale bioéthique, ajouté au texte initial des amendements qui le modifient substantiellement. Sont ainsi prévues les chimères (gènes humains apportés à des animaux), la ROPA (technique qui consiste à faire porter à une femme l’ovocyte de sa compagne fécondé par le sperme d’un tiers donneur), l’extension du diagnostic pré-implantatoire (ouvrant la porte à l’eugénisme), la reconnaissance automatique des enfants nés de GPA à l’étranger… Derrière tout cela, il y a le lobby des laboratoires et cliniques qui attendent de la loi à venir qu’elle booste le marché très lucratif du vivant sous couvert de reconnaissance du droit des couples de femmes ou des femmes seules à avoir un enfant. Et tout cela en faisant supporter à la collectivité – via le remboursement par la Sécurité sociale – le coût de ce désir d’enfants.

Nous assistons là à la rencontre du pire du libéralisme avec le pire de ce que le socialisme à la sauce Hollande a produit. Ce qui résume assez bien la faiblesse du macronisme. Oublié le principe de précaution (pourtant inscrit dans la Constitution !) que des écologistes brandissent volontiers, mais qu’ils oublient dès qu’il s’agit de l’humain. Oubliées les priorités que nous invite à redéfinir la pandémie. Oubliées les conséquences économiques d’une crise sanitaire qui met peu à peu des milliers de salariés au chômage. Oubliée la sobriété que prétendaient nous vanter les tenants du « monde d’après »…

Et dans la douceur d’un été durant lequel nombre d’entre nous cherchent à oublier les angoisses de la crise du COVID 19, certains se hâtent de redéfinir notre rapport au vivant, de nous soumettre aux désirs de quelques uns, remettant ainsi en cause ce qui fonde une part de notre modèle de société. Tout cela, sans tenir compte le moins du monde des prudences exprimées par le Comité consultatif national d’éthique. Sans tenir compte de l’hostilité d’une majorité de français à la PMA pour toutes et à la GPA largement exprimées lors de la large consultation préalable organisée à ce sujet. Bref, ceux qui avaient aussi cru à l’émergence d’un modèle démocratique dans lequel on tiendrait compte des citoyens en seront pour leurs frais. Au secours : les savants fous sont au pouvoir !

Ce contenu a été publié dans Billets, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *